Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La fête-spectacle

 | 
Gérard Toffin

4. L’enfant-dieu Kumârî et Bhairava-le-Terrible

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Deux autres divinités jouent un rôle central dans la fête de Katmandou : la déesse Kumârî, incarnée par une petite fille de caste bouddhiste Shâkya, toute de rouge vêtue, et Bhairava, la forme terrible de Shiva, aux crocs puissants et aux guirlandes de serpents nouées autour du cou. L’idéologie tantrique omniprésente dans cette région de l’Himalaya associe ces deux figures divines. Kumârî (ou Kaumârî), déesse sauvage liée à la couleur rouge, avide de sang animal, s’affirme comme une des partenaires sexuelles de Shiva/Bhairava. Elle est une des huit déesses qui forment un cercle autour de Bhairava lors des danses masquées. L’aspect terrible de Shiva se trouve, lui, aux avant-postes dans les circuits cérémoniels que la petite fille effectue dans la ville de Katmandou. L’enfant-dieu Kumârî incarne toutefois une forme pacifiée, pure et apaisée de la déesse : elle boit de l’alcool, mais on ne lui offre guère de sacrifice sanglant. Bhairava, de son côté, dieu imprévisible lié à la mort, m...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540