Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des parrains pour la vie

 | 
Jean-Louis Christinat

Compères et commères

Parenté rituelle, trame de la vie sociale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La vision que l’on peut déjà avoir du rôle joué par la parenté rituelle dans la vie quotidienne des indigènes de Chia serait incomplète sans l’exposé de cas concrets. J’en ai déjà évoqués quelques-uns tout au long des chapitres précédents ; en voici d’autres, exemples de conduite réelle dans une situation réelle, qui illustrent bien l’omniprésence de la parenté rituelle - parrainage et compadrazgo.

Parenté rituelle et résidence

Il n’est guère fréquent qu’un parent rituel fasse partie de l’unité domestique, mais de tels cas existent. Il me semble donc intéressant de rapporter, à travers deux exemples, les circonstances qui sont à l’origine de ces situation exceptionnelles.

Le secteur de Trancapata (alt. 3 940 m) regroupe les unités domestiques des trois frères C.V. Celle de Cristobal, l’aîné, compte quatre personnes, celle de Pablo trois personnes et celle d’Alfonso, le benjamin, quatre personnes. Pablo C.V. vit avec sa femme Catalina M.V. et une commère de coupe de cheveux, Dominga A. ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1989

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540