Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La moisson des marins-paysans

 | 
Pascale Legué-Dupont

Première partie

Contraintes spatiales, contraintes techniques. Trois espaces, trois zones d'activité

Description des systèmes techniques

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’estran

Les terrains ostréicoles

Tout ce que la mer « couvre et découvre pendant les nouvelles et pleines lunes et jusqu’où le plus grand flot de mars peut s’étendre sur les grèves » désigne l’estran.

La nature du sol et la modification continuelle des fonds limitent l’exploitation de cet espace dans sa globalité. Ainsi, à Marennes-Oléron où la vase prédomine, les terrains consacrés à l’ostréiculture couvrent à peine 3 265 hectares (Monographie conchylicole, 1985). Disséminés dans l’ensemble du bassin, de l’île Madame au pertuis de Maumusson en longeant les côtes d’Oléron et les rives de la Seudre, ces parcs ont des usages, des qualités et des rendements différents suivant leur situation dans le bassin et le coefficient de marée à partir duquel ils sont à découvert ; et aussi suivant leur exposition aux courants, la consistance et la composition des fonds. La diversité des facteurs physiques et la variété des terrains ne permettent pas de proposer un modèle de parcs ostréicoles charen...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540