Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La parenté vodou

 | 
Klaus Hamberger

Chapitre V. À la grande maison

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ce chapitre est consacré aux rites funéraires. Après une brève esquisse de la théorie ouatchi de la mort et du choix prénatal, l’étude de l’enterrement et des grandes funérailles (tsɔ) nous montrera que la descente en terre paternelle constitue l’accomplissement de la filiation agnatique. En même temps, l’analyse des danses funéraires révélera à quel point cette filiation implique l’alliance matrimoniale : les grandes funérailles sont en effet le dernier rite de mariage. Tandis que le rite central qui se déroule sous l’apatam de la grande maison met en scène une confrontation armée entre familles alliées, des rites plus périphériques, comme la libation funéraire et la réclusion de veuvage, évoquent un affrontement direct entre les morts et les vivants s’inscrivant dans le contexte de la vengeance, hors de la sphère de la parenté agnatique. Cet affrontement devient le contenu explicite des rites pour les mauvais morts au cimetière de brousse (dzogbe), où il prend la forme d’un duel e...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540