Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le pandanus rouge

 | 
Pascale Bonnemère

Chapitre I. Les Ankave leur passé et leur présent

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au nombre d’un millier, les Ankave sont des horticulteurs qui occupent trois vallées encaissées sur les contreforts ouest de l’importante chaîne de montagne qui, au sud du Krakte Range, s’étend en direction de la côte de Papouasie. Presque entièrement recouvert de forêt tropicale dense dans laquelle ils ouvrent des essarts, leur territoire est situé dans la province du Gulf (carte 3), à 7°20’ sous l’équateur et immédiatement à l’est du 145e méridien, soit approximativement au centre-est de l’État indépendant de Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Les Ankave n’ont pas toujours vécu dans cette région aux marges des Highlands1. Comme la majorité de la trentaine de tribus ou groupes locaux qui constituent aujourd’hui l’ethnie anga à laquelle ils appartiennent, ils sont originaires de la région de Menyamya, et comme eux, c’est à la suite d’une série de migrations, qui semblent s’être étendues sur plusieurs millénaires, qu’ils sont arrivés là où on les trouve aujourd’hui. C’est aussi au cours de ce...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable