Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Partager l'eau

 | 
Fabienne Wateau

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À Melgaço, la question n’est pas de gérer la rareté mais de gérer l’abondance. S’intéresser davantage à la gestion sociale de l’eau qu’à sa gestion économique a permis de dégager des représentations, d’identifier des valeurs et des principes structurants pour le groupe, et de s’attarder sur l’usage relationnel qui est fait de ce bien. Au-delà du cadre de l’irrigation, ce sont donc bien les logiques sociales présidant à l’ordre social de cette société qui ont été étudiées.

On ne se bat pas pour l’eau mais à l’aide de l’eau. En période d’irrigation, la concentration des individus en un même espace, pour des raisons techniques (le partage obligatoire de l’eau en été), fournit un prétexte idéal pour éprouver les relations sociales et provoquer autrui par des insultes verbales, des vols d’eau ou des défis à relever dans les champs (concernant l’entretien de sa parcelle, le savoir-faire technique de distribution de l’eau, etc.) ou au café (autour d’une table de billard ou d’un verre). L’ea...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540