Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Partager l'eau

 | 
Fabienne Wateau

Partie II. Quand la coutume fait loi

Chapitre III. Associations d’irrigants et complexité

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

LES ASSOCIATIONS D’IRRIGANTS

« Au Portugal, c’est par le décret du 5 décembre 1892 que sont définies pour la première fois et de façon très précise les conditions de la participation de l’État aux travaux d’irrigation. Jusque-là, seuls les propriétaires de droits d’eau ou les administrations locales avaient un droit de regard sur le fonctionnement de l’irrigation. En 1949, la Direction générale des services hydrauliques du ministère des Travaux publics prend en charge un certain nombre d’attributions qui avaient été confiées jusqu’alors à un organisme créé en 1935, la Junta autonome des travaux hydrauliques et agricoles, en vue de favoriser le développement des travaux de mise en valeur agricole. À partir de cette date, la Direction générale des services hydrauliques est aussi amenée à aider les nombreuses associations de propriétaires et d’usagers, et à assurer directement certains grands travaux d’hydraulique agricole, tels que la cimentation des rigoles d’amenée » (Conac, 1978 : 5...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540