Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Partager l'eau

 | 
Fabienne Wateau

Première partie. La Terre et les Hommes

Chapitre II. Les paysans

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

UN HABITAT SEMI-DISPERSÉ

Depuis la vallée, Melgaço semble comme constellée d’une myriade de petites maisons qui, parfois rassemblées en hameaux et le long des routes, sont le plus souvent dispersées sur les flancs de coteaux et à proximité des rivières. L’habitat est de type semi-dispersé. Cette dissémination de la population a été expliquée de façon géographique et déterministe par certains archéologues, historiens et géographes. Le Minho serait une région de peuplement dense et dispersé depuis l’époque lusitano-romaine, « depuis que les derniers foyers de population agglomérée qu’étaient les castrosdes habitats montagnards concentrés et stratégiquement perchés sur les collines pour résister aux envahisseurs – ont été dépeuplés et détruits par les Romains, et que leur ont succédé sur les terres basses des villae et des fermes, ceintes de parcelles cultivables et éparses » (Ribeiro, 1987b). Toutes les dispersions de population, d’origine récente ou beaucoup plus ancienne, seraient...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540