Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Partenaires inégaux

 | 
Fabrice Jaumont

Troisième partie. Les fondations et la question de leur légitimité

Chapitre 6. La légitimité des fondations américaines

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans sa préface au livre de David Hammack et Steven Heydemann, Globalization, Philanthropy, and Civil Society (dir. 2009), Kenneth Prewitt a appelé les chercheurs en sciences sociales, et notamment des institutionnalistes, à davantage d’investigation théorique sur l’étude des fondations donatrices. La philanthropie organisée, poursuit-il, « n’est pas seulement dans et du secteur de la société civile ; elle a aussi un intérêt vital à étendre ce secteur. C’est le lieu où la philanthropie trouve les institutions qui se légitiment en menant leurs missions philanthropiques » (Prewitt 2009 : viii). Ainsi, pour gagner ou maintenir leur légitimité dans ce domaine, les fondations dépendent de leurs bénéficiaires et d’autres institutions qui leur accordent cette légitimité et assurent la continuation de leur travail. Les fondations dépendent des bénéficiaires pour absorber les fonds de dépenses obligatoires et pour remplir leur mission de servir le bien commun. L’action philanthropique réussi...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540