Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Partenaires inégaux

 | 
Fabrice Jaumont

Deuxième partie. Points communs entre fondations philanthropiques

Chapitre 3. Des fondations empreintes de cultures institutionnelles

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les fondations sont des entités immatérielles faites de valeurs, de normes, de coutumes et d’idées ancrées dans ces institutions. Ces idéaux sont intériorisés par leurs personnels qui se comportent selon leur environnement culturel, afin de se conformer aux règles et aux valeurs existantes. Ainsi, les fondations sont gouvernées par une multitude de règles et de routines interdépendantes, qui déterminent la manière dont les acteurs répondent à une situation donnée. Après avoir examiné l’ensemble des fondations et des donateurs du secteur universitaire africain, nous étudierons dans ce chapitre le partenariat mis en place par sept fondations américaines majeures : les fondations Carnegie, Ford, John D. et Catherine T. MacArthur, Rockefeller, William et Flora Hewlett, Andrew W. Mellon et Kresge. En 2000, elles ont construit le Partnership for Higher Education in Africa (PHEA) afin de porter l’attention de la philanthropie internationale sur le développement de l’enseignement supérieur ...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540