Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

#info

 | 
Arnaud Mercier
, 
Nathalie Pignard-Cheynel

Seconde partie. Débattre de l’actualité sur les réseaux socionumériques

Chapitre 7. La fabrique des tweets polémiques : l’exemple de la réforme pénale de juin-juillet 2014

Brigitte Sebbah, Arnaud Mercier et Romain Badouard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction méthodologique

Dans le cadre de notre enquête sur le partage d’information sur les réseaux socionumériques, nous avons constitué (après divers épurements) une base de données de plus de 17 millions de tweets comportant un lien vers un des 31 sites d’actualité finalement retenus, entre mai et octobre 20141. Puisque les internautes ont à partager un lien URL issu d’un site d’actualité et que souvent ce lien est accompagné du titre de l’article ou du message Twitter généré par le média lui-même pour assurer la promotion de son article, le commentaire des internautes autour du lien (avec ou sans le titre de l’article) – ce que nous appelons « discours d’escorte » (voir chapitre 2) – est forcément restreint.

Si le dispositif Twitter pousse en soi à l’économie de moyens, puisqu’il n’offre aux internautes, au moment de notre étude, que 140 signes pour s’exprimer, la contrainte devient drastique quand il faut partager dans un tweet à la fois un lien URL, un titre d’article inform...

Auteurs

Brigitte SEBBAH est maîtresse de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’université Paul-Sabatier – Toulouse 3, responsable du master Communication et Territoires, et membre du Laboratoire d’études et de recherches appliquées en sciences sociales (LERASS, EA 827). Ses recherches portent sur les pratiques journalistiques et les nouveaux formats médiatiques et la communication politique. Elle a co-écrit récemment, avec Emmanuel Marty et Nathalie Pignard-Cheynel : « Internet users’ participation and news framing: the Strauss-Kahn case-related Live Blog at Le Monde.fr », New Media & Society, 2016.

Arnaud MERCIER est professeur en sciences de l’information et de la communication à l’Institut français de presse (université Panthéon-Assas – Paris 2), et chercheur associé au Centre de recherche sur les médiations (CREM, EA 3476). Il travaille sur les mutations du journalisme, la communication politique et les réseaux socionumériques. Il a dirigé récemment l’ouvrage : La communication politique (nouv. éd. revue et augmentée, Paris, CNRS Éditions, 2017).

Romain BADOUARD est maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’université de Cergy-Pontoise. Ses recherches portent sur les mouvements d’opinion, les mobilisations politiques et la participation citoyenne en ligne. Il a publié récemment : Le désenchantement de l’internet. Désinformation, rumeur et propagande, (Limoges, FYP Éditions, 2017).

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable