Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

#info

 | 
Arnaud Mercier
, 
Nathalie Pignard-Cheynel

Première partie. Tactiques de partage d’informations

Chapitre 1. Le rôle des newsbots et de la publication automatisée dans la mise en circulation des contenus d’actualité sur Twitter

Dario Compagno et Nathalie Pignard-Cheynel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le partage d’informations sur Internet et en particulier sur les réseaux sociaux comme Twitter ouvre les portes à un phénomène social inédit et encore relativement peu étudié : l’automation. Sur Twitter une part importante de comptes est automatisée, produisant de très grandes quantités de messages grâce à des algorithmes plus ou moins perfectionnés. On estime à 20 millions le nombre de faux comptes actifs (Twitter Inc. 2014 ; Freitas et al. 2016) ; ils ont des finalités diverses, des plus sombres, telles que manipuler l’opinion par la diffusion en masse de messages dont la fiabilité est parfois douteuse (Ratkiewicz et al. 2011 ; Abokhodair et al. 2015) ou encore polluer les échanges par du spam (Lee et al. 2011), aux plus constructives et utiles (informer, proposer des contenus de curations, etc. – voir notamment Lokot & Diakopoulos 2016).

Parmi ces bots, certains sont spécialisés dans la création de tweets qui incluent des liens vers des sites d’information (français ou étrangers)....

Auteurs

Dario COMPAGNO est maître de conférences à l’université de Lorraine en sciences de l’information et de la communication, et chercheur au Centre de recherche sur les médiations (CREM, EA 3476). Il est docteur en sémiotique de l’université de Sienne (2010). Après sa thèse, il a conduit des recherches sur l’analyse de données numériques à l’université Sorbonne-Nouvelle – Paris 3 et à l’université de Lorraine. Ses travaux portent sur les humanités numériques et les méthodes numériques pour l’analyse du sens et sur la sémiotique interprétative.

Nathalie PIGNARD-CHEYNEL est professeure-assistante en journalisme numérique à l’Académie du journalisme et des médias (université de Neuchâtel), et chercheuse associée au Centre de recherche sur les médiations (CREM, EA 3476). Elle travaille sur les mutations numériques des pratiques journalistiques : usages des réseaux socionumériques et des supports mobiles, nouveaux formats d’écriture et participation des internautes. Elle a codirigé, avec Pierre Morelli et Didier Baltazart : Publics et TIC. Confrontations conceptuelles et recherches empiriques (Nancy, Presses universitaires de Nancy/Éditions universitaires de Lorraine, coll. « Questions de communication – série Actes ; 31 », 2015).

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540