Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les horreurs du monde

 | 
André Stanguennec

Quatrième partie. Passée l’horreur, l’aurore ?

Chapitre XI. Les recours à l’Éternité

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Que les étoiles de son crépuscule s’obscurcissent,
Qu’elle attende la lumière et qu’il n’y en ait point !
Et qu’elle ne voie pas les rayons de l’aurore !
Job, 3, 91

C’est dans cette proximité ou jamais que doit se décider si le dieu et les dieux se refusent et comment ils se refusent et si la nuit demeure, si le jour du sacré se lève et comment il se lève, si dans cette aube du sacré une apparition du dieu et des dieux peut à nouveau commencer et comment.
M. Heidegger2

Seul l’être accorde à l’indemne son lever dans la grâce et à la fureur son élan vers la ruine.
M. Heidegger3

L’on pourrait sans doute estimer devoir abandonner les pronostics nommés plus haut historiquement « péjoristes » à court terme. L’on se tournerait alors vers une prophétie « pour les millénaires à venir », en jugeant qu’il est ici besoin d’une pensée de l’éternel retour rendant nécessaire, voire paradoxalement enthousiasmant, le procès d’horrible décomposition actuelle, car il serait la condition inévitable de la renai...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable