Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les horreurs du monde

 | 
André Stanguennec

Troisième partie. Les horreurs du monde présent

Chapitre X. Les valeurs libérales d’un corps délibéré

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’un des aspects innovants des pratiques néolibérales, après les années 1980, fut le nouvel investissement du corps, forme première de la marchandise spectacle, en termes de maîtrise anatomique et physiologique, de génétique et de pornographie.

Anatomie et physiologie

Chacun s’accorde à reconnaître que la culture physique et le sport pratiqués de façon mesurée, en complément d’aspects intellectuels et esthétiques de la culture, constituent un instrument indispensable d’équilibre et de maîtrise pour l’homme contemporain. Mais les démesures forcenées du jogging, body building et autres ball (foot, hand et base), loin d’offrir une issue à la dépression quotidienne par le culte du corps, s’avèrent fragiles et déprimantes, tout en démotivant l’intérêt pour la « chose publique » proprement dite1. La sacro-sainte santé corporelle, tant qu’elle ne s’accompagne pas de celle de la conscience elle-même – si l’on renonce à parler de l’âme ou de l’esprit –, se révèle pathologique par son obsession...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540