Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Radicalisation

 | 
Farhad Khosrokhavar

Radicalisation versus déradicalisation

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour empêcher la radicalisation, de nombreux pays européens ont mis en place des procédures dites de « déradicalisation », à savoir un type d’action destiné à ramener ceux qui se sont engagés dans le jihadisme vers une « normalité » définie par le renoncement à la violence comme solution aux maux dont souffre la société. Dans certaines démocraties, comme aux États-Unis par exemple, cette volonté de neutralisation des radicalisés a pu être menée malgré le fait que certains types d’action ne respectaient pas les droits de l’homme (l’arrestation arbitraire et sans jugement comme à Guantanamo, les tortures inadmissibles comme la simulation de noyade (waterboarding) et d’autres formes de pression psychologique ou physique pratiquées à la prison d’Abu Ghraib en Irak lors de l’occupation par l’armée américaine). Dans les pays non démocratiques, comme la plupart des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, l’attitude de « déradicalisation » pose problème, en plus de celui des droits de l’...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540