Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Radicalisation

 | 
Farhad Khosrokhavar

Les finances de la radicalisation

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La radicalisation a une dimension subjective et inter-subjective, mais aussi économique et financière, dans la mesure où l’action menée sans l’aide financière de certains groupes ou États doit se cantonner à des niveaux plus ou moins faibles, l’argent permettant d’aquérir des armes plus meurtrières, donc de développer des opérations beaucoup plus étendues et plus violentes. Nous nous contenterons d’évoquer ici les finances jihadistes en raison de l’importance du mouvement, étant entendu que le même type de problèmes se pose dans les différents groupes d’extrême droite ou d’extrême gauche qui s’autofinancent souvent par le trafic de drogue, la prise d’otages ou encore le piratage.

On connaît le rôle des institutions de bienfaisance et des associations caritatives dans le financement d’al-Qaida ou d’autres groupes jihadistes, que ce soit en Occident ou dans des pays musulmans. L’une des tâches des services de renseignement a consisté à débusquer ces aides aux extrémistes déguisées en c...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable