Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Radicalisation

 | 
Farhad Khosrokhavar

L’intelligentsia jihadiste et sa mondialisation

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La radicalisation, on l’a dit, suppose une idéologie radicale et une action violente dont la conjonction donne naissance à des formes extrêmes de violence. Les théories de l’extrême gauche élaborées par l’école de Francfort (Herbert Marcuse dénonçant l’homme unidimensionnel), l’Internationale situationniste (Guy Debord vise à changer le monde en dépassant l’art par le bouleversement de la vie quotidienne), ou le groupe Socialisme ou barbarie fondé par Cornélius Castoriadis et Claude Lefort ont alimenté et influencé le gauchisme des années 1970, qui a donné naissance au terrorisme d’Action directe en France ; mais certains intellectuels (Jean-Marc Rouillan, Nathalie Ménigon, André Olivier, Régis Schleicher…) se sont aussi physiquement engagés dans le groupe, joignant l’action et la théorie pour donner un sens idéologique in situ à leur action violente. Cette dualité des intellectuels – ceux qui ont exercé une influence et ceux qui ont été directement impliqués – se retrouve en Italie...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540