Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Radicalisation

 | 
Farhad Khosrokhavar

Histoire de la radicalisation

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les « Assassins », première tentative de radicalisation

On distingue plusieurs périodes dans la radicalisation telle que nous l’entendons, c’est-à-dire appliquée à des groupes restreints. Pour certains, le groupe des « Assassins », au XIe siècle, incarne la première tentative systématique de radicalisation dans le monde pré-moderne. À la tête du petit État qui avait son centre dans la forteresse d’Alamout en Iran, à une centaine de kilomètres de l’actuelle capitale Téhéran, Hassan Sabbah avait fondé un groupe sectaire composé de fidèles prêts à se sacrifier sur son ordre en assassinant les personnes qu’il désignait. Cette société secrète qui se réclamait de l’ismaélisme, branche minoritaire du chiisme, fut d’une redoutable efficacité contre les adversaires politiques de Sabbah, notamment le grand ministre seljoukide Nizam al-Mulk, mis à mort en 1092. L’endoctrinement qui y avait lieu et le cumul d’une idéologie radicale et sectaire et de l’action violente relèvent d’une mise...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540