Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les sept laïcités françaises

 | 
Jean Baubérot

Quelques raisons du glissement de la laïcité dominante de gauche à droite

« L’ignorance conduit à la servitude »87

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’idée d’un nécessaire renouveau de la laïcité n’est pas neuve. En 1958, le Convent du Grand Orient de France adopte une résolution où il constate la « désaffection malheureusement incontestable » de la jeunesse à l’égard de « l’idéal laïque ». Il estime qu’il convient de « repenser cet Idéal dans ses fondements ». Cependant, la loi Debré (1959) modifie profondément la donne : l’heure n’est plus à la réflexion, avec la part d’autocritique qu’elle implique, mais à la mobilisation, au « combat ».

Après 1984, quand ce combat a échoué, la Ligue de l’enseignement entreprend à sa manière de rénover la laïcité : idée que les dominations politico-économiques, les « cléricatures civiles » peuvent s’avérer plus dangereuses que les « cléricalismes » religieux, dialogue avec les aumôniers catholiques, etc.

Laïcité avec ou sans adjectif

Le conflit interne entre militants laïques est déjà engagé lorsque la première « affaire de foulards » (1989) radicalise les oppositions. Quand la Ligue utilise l’e...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable