Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les sept laïcités françaises

 | 
Jean Baubérot

Les laïcités historiques - 2. Les laïcités séparatistes : victorieuses en 1905, dominées aujourd'hui

Troisième et quatrième types de laïcité : les laïcités séparatistes en 1905

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Longtemps, la loi de séparation des Églises et de l’État a été qualifiée de « loi Combes ». Cette erreur montre que la mémoire collective, celle de la légende noire catholique et celle de la légende dorée anticléricale, a perçu la loi de 1905 dans l’optique de la laïcité gallicane. On a oublié que le projet de Combes a été désavoué, dès sa publication, par des militants de la séparation : l’Association nationale des libres penseurs, par exemple, a dénoncé la « laïcisation très incomplète » qui résulterait de liens maintenus avec l’État, les mesures autoritaires de surveillance des cultes : leur adoption « pousserait à la délation » ou impliquerait la présence aux services religieux « d’un commissaire de police » chargé de déférer à l’autorité les « écarts de paroles » (Le Siècle, 27 novembre 1904), ainsi que les tensions entre laïques lors de l’élaboration de la loi.

Deux laïcités séparatistes, à regrouper et à distinguer

La célébration du centenaire, en 2005, a rétabli le rôle de pre...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540