Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Amériques, des constitutions aux démocraties

 | 
Jean-René Garcia
, 
Denis Rolland
, 
Patrice Vermeren

Biographie des auteurs

Texte intégral

1 Marc Augé

2Normalien, docteur en lettres et sciences humaines, ancien directeur de l’École des hautes études en sciences sociales (il a succédé à Fernand Braudel, François Furet) et ex-directeur de recherche à l’ORSTOM (actuel IRD). Marc Augé, ethnologue et anthropologue, a développé le concept d’idéologique, c’est-à-dire les concepts logiques que se donne une société pour penser la réalité. Dès les transitions démocratiques des années 1980, Marc Augé se rend sur le terrain latino-américain, notamment au Venezuela, en Bolivie et au Brésil, pour en tirer ses théories. Il est l’auteur de nombreuses publications sur le sujet.

3 Jean-Michel Blanquer

4Professeur des universités en droit, J.-M. Blanquer est actuellement directeur général de l’École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC) et Président de l’Institut des Amériques. Il a été directeur de l’Institut des hautes études de l’Amérique latine (IHEAL) de l’université Sorbonne Nouvelle Paris 3, puis recteur de l’académie de Guyane, directeur adjoint du cabinet du ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche – recteur de l’académie de Créteil et directeur général de l’Enseignement scolaire au ministère de l’Éducation nationale. Il est l’auteur de nombreuses publications sur les Constitutions latino-américaines.

5 Silvana Carozzi

6Docteure en philosophie de l’université nationale de Rosario (Argentine). Chercheure au Conseil de recherches de l’université nationale de Rosario, professeure de philosophie politique et de pensée latino-américaine et argentine à l’université nationale de Rosario et à l’université nationale du Littoral. Elle est l’auteure de Los derechos humanos en el lenguaje político del Río de la Plata (1810-1815) (2011).

7 Egla Cornelio

8Egla Cornelio est professeure de droit du travail, droit bureaucratique, médiation au travail et droit de la Sécurité sociale à l’université Juárez autonome de Tabasco (UJAT). Elle est actuellement présidente de l’Honorable Junte de Gouvernement de l’université Juárez autonome de Tabasco. Elle a donné des conférences au Mexique, en Espagne et a écrit plusieurs articles et ouvrages spécialisés, sur le droit du travail notamment.

9 Francisco Colom González

10Directeur de recherche au Conseil supérieur de la recherche scientifique à Madrid (Espagne). Il a écrit et publié de nombreux ouvrages et articles sur la tradition culturelle et politique ibéro-américaine dont Récits des nations. La construction des identités nationales dans le monde hispanique (2005) et Modernité ibéro-américaine (2009).

11 Freddy Domínguez Nárez

12Freddy Domínguez Nárez est professeur à l’université autonome Juárez de Tabasco (UJAT) et chercheur au Centre de recherches interuniversitaires sur les champs culturels en Amérique latine (CRICCAL) de l’université Paris 3 Sorbonne Nouvelle. Il est titulaire d’un doctorat en sciences politiques de l’université Sorbonne-Panthéon Paris I. Il est spécialiste en droit constitutionnel et co-directeur de la revue Políticas y constitucionalismo. Parmi ses publications figurent Gouvernabilité et légitimation dans le régime autoritaire mexicain, (2000) ; Laberintos de la Constitución, (2010) ainsi que « Libertad y justicia constitucional mundial », in Políticas y constitucionalismo (2013).

13 Stéphane Douailler

14Professeur des Universités en philosophie à Paris 8 – Paris Lumières membre fondateur du laboratoire de recherche sur les « Logiques contemporaines de la philosophie ». S. Douailler étudie particulièrement le rapport entre peuple et philosophie. Parmi ses publications figurent Le philosophe et le grand nombre, Politiques du texte en fuite (2006) et l’article Violences et amours politiques : le droit au sein de leurs déchaînements (2009).

15 Yann-Arzel Durelle-Marc

16Yann-Arzel Durelle-Marc est maître de conférences en histoire du droit à l’université Paris 13 Sorbonne Paris Cité, membre du bureau du Centre de Recherches sur l’Action locale (CERAL, EA 3968) et associé à l’Institut Michel Villey (EA 3128, univ. Paris II Panthéon Assas). Auteur d’une thèse intitulée Pétitionnement et droit de pétition durant l’Assemblée nationale constituante (17891791). Contribution à l’histoire du régime représentatif (M. Morabito, dir., université Paris 1 Panthéon Sorbonne, 2004, prix du jury 2005 du prix de thèse du Sénat français), il est spécialiste d’histoire politique et constitutionnelle et d’histoire de la culture juridique et du monde des juristes contemporains (XVIIIe-XXe siècle).

17 Alicia Noemí Farinati

18Professeure à la faculté de droit de l’université de Buenos Aires, juriste et philosophe argentine. Spécialiste en philosophie politique, elle a publié des ouvrages sur l’idéalisme allemand, en particulier sur la philosophie politique de Hegel, Hegel Démocrate. Autour de la philosophie du droit (2012) et sur les problèmes, crises et énigmes des démocraties actuelles (Philosophies de la démocratie. Politiques de l’inégalité, 2013).

19 Javier Gallardo

20Docteur en sciences politiques, professeur en science politique et théorie politique à l’Institut de science politique de l’université de la République, Montevideo, Uruguay. Javier Gallardo travaille sur les thématiques liées à la démocratie, la délibération, le politique et le républicanisme. Son article :» Elogio modesto de la deliberación política », publié dans la Revue Uruguayenne de Science Politique (2009) a obtenu le prix Carlos Real de Azúa de l’Association uruguayenne de science politique en 2010.

21 Hubert Gourdon

22Professeur des universités émérites en sciences politiques à l’Université de Versailles Saint Quentin-en-Yvelines, Hubert Gourdon est spécialiste des forces armées et des politiques constitutionnelles en Amérique latine. Il est l’auteur de nombreux articles sur le sujet, parmi lesquels « Violence, politique et armée en Amérique latine », Revue pouvoirs, n° 98 - L’Amérique latine, septembre 2001, « Les trois constitutionnalismes de Simón Bolívar », Cahiers des Amériques Latines (1984), et « Alternances politiques et nouvel ordre constitutionnel en Amérique latine », en collaboration avec Georges Couffignal in Amérique latine. La nouvelle donne politique et économique (2009).

23 Emilio de Ipola

24Sociologue argentin. Professeur émérite à l’université de Buenos Aires. Il a enseigné dans différents pays, notamment en France, à l’EHESS, au Collège international de philosophie de Paris, et au Canada, dans les universités de Montréal et du Québec. Il a également enseigné à la faculté latino-américaine de Sciences Sociales (FLACSO) en Argentine et au Mexique. Parmi ses publications : La Bemba (réédité en 2005), Althuser, el infinitoadiós (2009).

25 Alfredo Islas Colín

26Alfredo Islas Colín est professeur à l’université Juárez autonome de Tabasco (UJAT) et à l’université nationale autonome de Mexico (UNAM). Il est docteur en droit constitutionnel de l’université Paris II - Panthéon Assas, et spécialiste des droits de l’homme au Mexique. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages parmi lesquels figurent notamment : Manual de derechos humanos : Argentina, Bolivia, Costa Rica, Guatemala, Mexico, Panamá (2001) publié par l’Unesco ; Temas de derecho electoral y político (2010).

27 Guy Mazet

28Chercheur au CNRS, Guy Mazet est actuellement consultant sur les problématiques environnementales auprès de différentes instances juridiques d’Amérique latine et d’Europe. Professeur invité à l’université Anahuac de Mexico et chargé de cours à l’IHEAL, Guy Mazet est l’auteur de nombreux ouvrages et articles en matière de droit des NTIC, de droit de l’environnement et de droit de l’intégration en Amérique latine. Parmi ses publications : « La violation des droits de l’homme dans le Cône sud au temps des dictatures : le temps, l’espace et le droit » in Droits de l’homme et consolidation démocratique en Amérique du Sud (2009), ainsi que « De l’émergence d’un droit communautaire dans le Mercosur », Revue de la Recherche juridique, (2011).

29 Angélica Montes

30Angélica Montes Montoya est titulaire d’un doctorat en philosophie politique de l’université Paris 8, diplômée en philosophie et spécialiste en éthique et politique à l’université de Carthagène. Actuellement professeure intervenant à l’ESSEC, elle a été professeure dans plusieurs universités en Colombie, chargée de cours à l’université du Mans et à l’université Paris XIII. Ses recherches portent sur des sujets de philosophie politique, d’éthique, de philosophie moderne. Elle est membre du Laboratoire « Les Logiques Contemporaines de la Philosophie – LLCP », université Paris 8.

31 Marisa Muñoz

32Professeure en philosophie argentine à l’université nationale de Cuyo et chercheure indépendante du Consejo Nacional de Investigaciones Científicas y Técnicas (CONICET), Marisa Muñoz mène des recherches sur la philosophie argentine latino-américaine. Directrice du projet de recherches « Politiques de la subjectivité. Amour, corps et écritures dans la culture contemporaine » (université de Cuyo, 2011-2013), elle a coédité notamment, Repensando el siglo XIX desde América Latina y Francia. Hommage au philosophe Arturo Andrés Roig (2009) et a publié récemment Macedonio Fernández Philosophe. Le sujet, l’expérience et l’amour (2012).

33 Georges Navet

34Professeur des Universités en philosophie à l’université de Paris 8 - Paris Lumières, Chercheur au Laboratoire d’études et de Recherches sur les Logiques contemporaines de la Philosophie (LLCP). Il est dans ce cadre responsable de l’axe Hétérogénéité des mondes et Logiques de l’émancipation. Il a codirigé avec Susana Villavicencio un programme de coopération scientifique franco-argentin (2009-2012), travail dont est issu l’ouvrage Diversité culturelle et figures de l’hétérogénéité (2013).

35 Eduardo Piazza

36Professeur à l’Institut d’histoire des idées, faculté de droit, université de la République orientale de l’Uruguay. Licencié en philosophie et en sociologie de l’université de la République orientale de l’Uruguay. Chercheur asssocié au Centre d’études interdisciplinaires uruguayen, faculté des humanités et sciences de l´éducation, de l’université de la République orientale de l’Uruguay. Il est spécialiste des notions de la construction de la nation en Amérique latine.

37 Mónica Pinto

38Doyenne et professeure de droits de l’homme et de droit international public, faculté de droit de l’université de Buenos Aires. Avocate et docteur en droit de l’UBA. Coordinatrice du programme des droits de l’homme de l’UBA. Ancienne experte des Nations unies pour l’examen des droits de l’homme au Guatemala (1993-1997), au Tchad (2004-2005) ; ancienne membre du conseil d’administration du fonds de contributions volontaires des Nations unies pour la coopération technique dans le domaine des droits de l’homme (2006-2011). Vice-présidente du Tribunal administratif de la Banque mondiale (2009-2014). Membre du comité consultatif en matière de candidatures de la Cour pénale internationale (2012-2015). Membre du comité exécutif de la Commission internationale de juristes (2012-2015). Auteur de Las fuentes del derecho internacional en la era de la globalización (2009) et de nombreux articles et travaux parus dans des publications spécialisées.

39 Marcelo Raffin

40Professeur de philosophie à la faculté de droit de Buenos Aires, et CBC/UBA, Marcelo Raffin est docteur en philosophie de l’université Paris 8. Juriste, sociologue et philosophe, il est l’auteur de La experiencia del horror. Subjetividad y derechos humanos en las dictaduras y posdictaduras del Cono Sur (2006) et de El tratamiento del pasado. Las respuestas de la transición posdictatorial argentina a las violaciones de derechos humanos de la dictadura 1976-1983, (2011).

41 Charles Ramond

42Professeur des universités à l’Université Paris 8 - Paris Lumières, Vincennes Saint-Denis/Département de philosophie. Il a dirigé les Équipes d’Accueil 3654 CREPHINAT, 4201 LNS (Bordeaux 3), et 4008 LLCP (Paris 8). Ses travaux portent sur la philosophie moderne et contemporaine. Publications récentes : Derrida - La Déconstruction (2005, 2008) ; La Philosophie Naturelle de Robert Boyle (2009) ; Deleuze Politique (2009) ; René Girard, La Théorie mimétique. De l’Apprentissage à l’Apocalypse (2010) ; Descartes, Promesses et Paradoxes (2011).

43 Caroline Rolland-Diamond

44Maître de conférences en histoire et civilisation américaines à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense. Caroline Rolland-Diamond est spécialiste d’histoire politique, sociale et urbaine des États-Unis au XXe siècle. Elle est l’auteur de Chicago, le moment 68. Territoires de la contestation étudiante et répression politique (2011) et co-auteur de Révoltes et utopies : la contre-culture américaine des années 1960 (2012). Elle est membre du Centre de recherches anglophones de l’université Paris Ouest.

45 Oscar Sarlo

46Professeur à la faculté de droit de l’université de la République d’Uruguay, Oscar Sarlo est spécialiste en philosophie du droit et en épistémologie et théorie du droit ainsi qu’en critique de la dogmatique du droit en Uruguay. Parmi ses nombreuses publications, figurent Técnica legislativa. Teoría, métodos y aspectos político-institucionales (et al., 2010), et La constitución uruguaya ¿rígida o flexible ? Un estudio de teoría constitucional contemporánea aplicado al caso uruguayo (2010).

47 Eric Sauray

48Titulaire d’un doctorat en droit public de l’université Sorbonne Nouvelle Paris 3. Chercheur associé au Centre de Recherche sur l’Action Locale (CERAL, EA 3968) de l’Université Paris 13 et chargé de cours à l’Université Paris 13 - Sorbonne Paris Cité, il est spécialiste du premier constitutionnalisme haïtien. Il est avocat au barreau du Val d’Oise, et il est auteur de nombreux ouvrages sur Haïti.

49 Liliana Vela

50Professeure de philosophie et d’épistémologie des sciences sociales à l’université nationale de Cuyo en Argentine, Liliana Vela est également professeure à la faculté latino-américaine de sciences sociales et membre de l’équipe de recherche de l’unité de philosophie pratique et d’histoire des idées de l’Institut des sciences humaines, sociales et environnementales (INCIHUSA) CONICET-Mendoza. Elle est spécialiste du mouvement féministe argentin des XIXe et XXe siècles et a publié plusieurs livres et articles sur le sujet.

51 Susana Villavicencio

52Professeure de philosophie et de sciences politiques à la faculté des sciences sociales de l’université de Buenos Aires et chercheure à l’Institut Gino Germani de la même université. Docteure en philosophie de l’université Paris 8. Elle est aussi chercheure associée au Laboratoire d’études et de recherches sur les logiques contemporaines de la philosophie, université Paris 8, et directrice du projet de coordination scientifique franco-argentin. Parmi ses publications : Diversité culturelle et figures de l’hétérogénéité (2013), Sarmiento et la nation civique. Citoyenneté et philosophies de la nation. Argentine XIXe siècle, (2012), Bicentenario. Otrosrelatos, (2010).

53 Eduardo Viscardi

54Professeur à l’Institut de philosophie de l’université de la République de l’Uruguay, il a aussi été directeur des sciences de la communication de cette université. Il est titulaire d’une habilitation à diriger les recherches en philosophie à l’université Paris 8 Vincennes Saint-Denis. Il est membre du système national de chercheurs de l’Uruguay et auteur de nombreux livres et articles de revues sur l’Amérique latine.

55 Laurence Whitehead,

56 Senior Research Fellow à l’université d’Oxford et Series editor des Oxford Studies in Democratization, publiés par l’Oxford University Press. Laurence Whitehead s’intéresse particulièrement aux relations européennes et étatsuniennes avec l’Amérique latine et les processus de démocratisation actuels. Il est également président du Conseil scientifique de l’Institut des Amériques et membre du comité de pilotage de la Red Euro-Latinoamericana de Gobernabilidad para el Desarrollo. Parmi ses publications les plus récentes figurent : The Obama Administration and the Americas : Shifting the Balanceed, avec A.F. Lowenthal et T.J. Piccone (2010) ; Latin America : A New Interpretation (2006), deuxième édition actualisée en 2010 ; Unresolved Tensions : Bolivia Past and Present, coéditée avec J. Crabtree (2008).

57 Nora Wolfzun

58Professeure de théorie générale et philosophie du droit à la faculté de droit de l’université de Buenos Aires, elle est aussi professeure chargée des séminaires de sociologie de la connaissance, d’application critique du droit, d’analyse politique et économique pour le master de philosophie du droit de l’université de Buenos Aires. Elle est l’auteure de nombreux articles de droit parmi lesquels figurent notamment : « El extranjero real : un híbrido entre tigre y planta », in Los contornos de la ciudadanía (2003) ; « Norma, ¿mujer o sujeto de derecho ? », in ¿Qué derechos para los sin-derecho ? (2006).

59 Corina de Yturbe

60Corina de Yturbe est chercheure à l’institut de recherches en philosophie de l’université nationale autonome du Mexique. Elle enseigne aussi à la faculté de philosophie et lettres de cette même université. Elle est titulaire d’un doctorat en philosophie de l’UNAM et spécialiste de philosophie de l’histoire et de philosophie politique. Parmi ses principales publications figurent : La explicación de la historia (1985), La tenacidad de la política (1995) [La ténacité de la politique, 2002] ; Pensar la democracia : Norberto Bobbio, (2007).

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540