Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Musicologie et Occupation

 | 
Sara Iglesias

Quatrième partie. Épilogue

11. Chasser les ombres

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le problème se pose comme suit : quand notre planète entière est à feu et à sang, est-ce que la musique peut survoler le conflit, indifférente et sereine, ou s’y trouve-t-elle engagée, avec tout le reste1 ?

Juger les musicologues : l’épuration

À la Libération, après quatre années d’Occupation, vient le moment de solder les comptes, de remettre en question les attitudes professionnelles et individuelles : le temps est aux accusations et aux justifications. Sous l’impulsion du général de Gaulle, la France libérée commence immédiatement, au cœur même du processus de libération du territoire et avant la fin de la guerre, à s’« épurer » politiquement. Souvent sauvage – comme le rappelle l’exemple de la tonte des femmes2 – et toujours complexe à maîtriser, l’épuration est instaurée et menée par un gouvernement soucieux tant de « purger le pays de son besoin de justice, ou de vengeance, que [de] s’assurer que les élites […] avec lesquelles on allait bâtir la reconstruction seraient indiscuta...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540