Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Musicologie et Occupation

 | 
Sara Iglesias

Troisième partie. Présences allemandes

9. Les bibliothèques musicales parisiennes sous influence allemande

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En mars 1942, les bibliothèques du Conservatoire et de l’Opéra ainsi que les fonds musicaux de la Bibliothèque nationale sont réunis administrativement pour fonder le nouveau Département de la musique, doté d’un catalogue central performant. Comme nous l’avons vu au début de cette étude (voir chap. 1), les bibliothèques musicales parisiennes forment le centre névralgique et géographique de l’activité musicologique française ; mais elles représentent également un potentiel de prestige scientifique international non négligeable, avec leurs fonds précieux recelant des documents musicaux uniques et innombrables. Détenir l’autorité sur ces collections et ces institutions constitue ainsi un pouvoir considérable tant au sein du réseau de la discipline musicologique qu’en termes de politique culturelle nationale et internationale. Les musicologues allemands, ayant pratiqué les salles de lecture avant la guerre en tant que chercheurs, sont conscients de cet enjeu et tentent à la fois d’en ob...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540