Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Musicologie et Occupation

 | 
Sara Iglesias

Deuxième partie. La musique au service de la nation

5. La musique pour le nouvel État

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Entretenir la flamme sacrée » : retour à la normale et mobilisation

À l’issue de la « drôle de guerre » et de l’armistice franco-allemande, les activités des musicologues et de leurs différentes institutions reprennent progressivement. Après l’exode massif accompagnant l’invasion allemande de la zone Nord, la plus grande partie des musicologues parisiens revient au cours de l’année 1940. S’ensuit une phase d’attente d’une stabilisation de la situation, qui se transformera dans quelques cas en un attentisme plus durable. Mais dans le but de calmer les esprits, d’assurer aux Français une situation plus stable et de rendre le pays favorable à la nouvelle situation, le gouvernement français et la propagande allemande proclament le « retour à la normale » et prescrivent la reprise la plus rapide possible des activités. La vie culturelle retrouve très vite sa vitalité d’avant-guerre, et les cinémas, concerts, théâtres et galeries font salle pleine1. À l’instar des autres professions cult...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540