Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Semé sans compter

 | 
Nicolas Ellison

Troisième partie. Reproduction paysanne et recompositions sociales à l’heure du « développement durable »

Introduction

Le primat des logiques de reproduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’étude de l’articulation entre les cycles agricoles et le calendrier religieux a permis de souligner la continuité qui prévaut entre les représentations cosmologiques totonaques et les pratiques agricoles tout en révélant comment les unes et les autres déterminent conjointement le rythme de la vie sociale. L’antériorité de l’étude des représentations cosmologiques n’induit pas une quelconque primauté de l’idéel sur le matériel, et mon approche va d’ailleurs à l’encontre d’une telle disjonction hiérarchisante dans un sens ou dans l’autre ; elle pose surtout qu’une analyse adéquate des « pratiques économiques », c’est-à-dire des rapports sociaux de production, devient possible dès lors que l’on tient compte des caractéristiques symboliques (ou « cognitives ») et pratiques du rapport au monde et à autrui.

L’analyse des rapports techniques à l’environnement ou celle des rapports d’échange marchand avec la société dominante est forcément influencée par nos propres cadres de pensée relati...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540