Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Semé sans compter

 | 
Nicolas Ellison

Première partie. Esquisse d’une histoire agroécologique des hautes terres totonaques

Chapitre 1. Territorialité et communautés indiennes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le pays totonaque dans la Sierra nord de Puebla

Le voyageur se rendant aujourd’hui dans la sierra totonaque depuis les villes centrales du haut plateau atteint les franges supérieures de la Sierra Norte de Puebla après trois heures de bus au départ de Puebla (2 millions d’habitants), capitale de l’État du même nom située à 2 200 mètres d’altitude et à 150 kilomètres au sud de Mexico. Cette première partie du voyage se fait sur la route relativement rectiligne traversant l'altiplano semi-aride, vaste plateau, ancienne terre d’haciendas coloniales dont les cascos souvent en ruines gisent sous le décor majestueux de volcans enneigés dépassant les 5 000 mètres d’altitude (Malinche, Cofre de Perote, Pico de Orizaba). La petite ville de Zaragoza, ancien nœud ferroviaire et carrefour entre la Sierra de Puebla vers le nord et la descente vers Jalapa, capitale du Veracruz, en direction du sud-est, marque l’entrée dans la région montagneuse qui se trouve en contrebas (depuis le centre du pays,...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540