Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Semé sans compter

 | 
Nicolas Ellison

Première partie. Esquisse d’une histoire agroécologique des hautes terres totonaques

Introduction

Changements socio-économiques et « modes d'usage des ressources naturelles »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La conservation ne mène à rien car elle est incompatible avec notre concept abrahamique de la terre. Nous abusons de la terre car nous la voyons comme une marchandise qui nous appartient1 (Aldo Leopold, 4 mars 1948)

L’objectif de cette première partie est de mettre en évidence les liens qui existent entre le contrôle des ressources naturelles et l’organisation sociale dans la région totonaque du sud de la Sierra nord de Puebla. Une lecture de la confrontation économique et conceptuelle au sujet de la terre entre Indiens et colons d’abord, puis entre « communautés » totonaques et métis, en termes de confrontation de modes d’usage des ressources naturelles, permet de souligner l’importance de la dimension écologique non seulement dans les processus de changement socioéconomique, mais aussi dans les dynamiques sociales et les relations interethniques.

Analyser les rapports dynamiques d’une société à son environnement requiert l’usage d’outils conceptuels construits sur une conception int...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540