Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Communication et pouvoir

 | 
Manuel Castells

Conclusion : vers une théorie du pouvoir de la communication

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les analyses que j’ai présentées dans ce livre me semblent dans une certaine mesure constituer la confirmation empirique d’un certain nombre d’hypothèses sur la nature du pouvoir dans la société en réseaux. Le pouvoir s’exerce avant tout par la construction du sens dans la cognition humaine à travers les processus de la communication mis en œuvre dans les réseaux mondiaux/locaux de la communication de masse, y compris ceux de l’auto-communication de masse. Quoique les théories du pouvoir et l’observation historique désignent le monopole de l’État sur la violence comme source déterminante du pouvoir social, j’avance que la capacité d’imposer le règne de la violence ou de l’intimidation demande le cadrage de la cognition individuelle et collective. Par exemple, c’est la campagne de désinformation et le cadre de la « guerre contre la terreur » qui accompagnèrent la guerre en Irak qui la rendirent possible, la conquête que le gouvernement Bush fit de la cognition des Américains lui ayan...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540