Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

« Le rap, ça vient d’ici ! »

 | 
Alice Aterianus-Owanga

La fabrique des catégories identitaires : religions, idéologies et musiques en circulation

Chapitre 6. Nationalisme gaboma et spectacles du politique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Laissez-nous le pays tranquille, le Gabon c’est pour nous,
Depuis que vous êtes là, que le voler en putulu [en grande quantité].
Un pays de paix entre les Fang, les Myènè et les Punu.
Vous vous partagez ça comme si c’est les gâteaux et le kunu [boisson laiteuse à partir de mil ou de maïs],
Mais les panthères sont dures, comme le parpaing,
Elles te guettent du haut de l’arbre depuis le matin.
Ibubu [surnom railleur d’Ali Bongo], libère-nous le bord de mer [localisation du palais présidentiel] !
Une aurore se lève, vu que le peuple est au bord des nerfs.
[…]
Libérez-nous ça ! Maman, libérez-nous ça !
Libérez-nous ça ! Maman, libérez-nous ça1 !

Réalisé en France par un rappeur et beatmaker gabonais nommé Krystal Killeur, ce titre participe d’une longue série de morceaux de rap parus autour du mois de septembre 2016, en réaction à l’élection contestée d’Ali Bongo et à la répression violente des mouvements d’opposition qui s’en est suivie. Comme dans ce titre, nombreux sont les artistes qui condam...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable