Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

« Le rap, ça vient d’ici ! »

 | 
Alice Aterianus-Owanga

Des musiques dans la ville du Gabon postcolonial

Chapitre 1. Aux origines des scènes urbaines à Libreville

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les rappeurs de Libreville entretiennent des échanges et des dialogues avec leurs pairs des États-Unis, d’Europe et du continent africain, mais aussi avec les autres scènes musicales de leur environnement, particulièrement avec les chanteurs des précédentes générations, ces artistes de musique « moderne » ou « tradi-moderne1 » apparus dans les années 1960. En se basant sur des témoignages oraux de musiciens, sur les archives collectées auprès des rares fonds accessibles au Gabon2 et sur des coupures de presse, ce chapitre examine les souches historiques dans lesquelles s’enracinent les intrications entre musique et politique au Gabon, les processus d’invention de tradition activés par les performances musicales, et les phénomènes d’emprunt et d’appropriation des musiques afro-américaines observés en amont de l’appropriation du rap, en remontant aux premiers bourgeonnements des orchestres de musique urbaine durant la fin de l’époque coloniale. Il retrace une histoire musicale du Gabo...

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable