Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La subjectivité journalistique

 | 
Cyril Lemieux

Seconde partie. L’amour du métier

Leçon n°11

Historiciser la valeur personnelle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le chercheur ne saurait aborder la question de la valeur personnelle indépendamment du type d’épreuves qui permet aux contemporains de la fixer : c’est sur quoi le cas ici examiné permet de mettre l’accent. Ainsi les compétences qu’attribuent au journaliste étudié, dans les premières décennies de sa carrière, son entourage et ses mentors nous en disent tout autant sur lui que sur l’organisation du monde social et professionnel auquel il appartient, et qui détermine un certain type de compétences recherchées et sanctionnées – en l’occurrence, celles qui participent d’une « éthique de compagnonnage ».
L’évolution de cette organisation sociale et professionnelle, et non la perte par le journaliste des compétences qu’il manifestait jusque-là, entraîne finalement son désajustement croissant. Nous sommes là face à la figure en quelque sorte symétrique de celle de l’inventeur, ébauchée précédemment (leçon no 10). La ressemblance entre les deux figures tient d’abord au fait que l’écart de st...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540