Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La subjectivité journalistique

 | 
Cyril Lemieux

Seconde partie. L’amour du métier

Leçon n°8

Prendre en compte le désajustement de l’inventeur mais aussi son conformisme

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comme le précédent, ce chapitre souligne que le potentiel subversif et inventif de certains acteurs réside dans leur marginalité et leur extériorité aux normes en vigueur dans l’univers de production qu’ils entendent intégrer. Ici, par exemple, le fait d’être une femme place immédiatement l’ambition de Marguerite Durand de devenir journaliste en contradiction avec les normes du monde de la presse de son époque, et la conduit dès lors à devoir inventer des formes nouvelles d’exercice de ce métier qui lui permettent d’y revendiquer une place. Ses attitudes font cependant mesurer à quel point opèrent sur elle les forces de rappel et de sanction propres au monde professionnel qu’elle vise à rejoindre. Ces forces l’incitent à ne pas innover trop complètement ou trop inconsi dérément, en s’efforçant de se conformer, sous peine de discrédit, aux attentes de ses pairs.
Voilà qui doit inviter le chercheur à appréhender, chez l’inventeur, non seulement ses désajustements et ses inadaptations m...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540