Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La subjectivité journalistique

 | 
Cyril Lemieux

Première partie. Marges de manoeuvre

Leçon n°5

Penser l’ambivalence du rapport individuel au travail

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ce chapitre a tenté de suggérer l’intérêt d’aborder les dispositifs de travail non seulement sous l’angle des contraintes qu’ils font peser sur ceux qui y ouvrent, mais encore sous celui des pouvoirs qu’ils leur donnent. Certes, dans le cas des métiers de l’information, la prise en compte de cette dimension habilitante des formats de production ne retire rien au fait qu’ils sont le plus souvent imposés aux journalistes par leur hiérarchie, sans qu’ils aient, à titre individuel, de grandes capacités à les contester et à les négocier. Cependant, elle permet d’entrevoir pourquoi une telle imposition ne rencontre pas nécessairement, chez les salariés, de trop vives oppositions. Ainsi que le suggère le présent chapitre, ce n’est pas l’adhésion totale, ni l’hostilité, mais plutôt l’ambivalence qui tend souvent à caractériser le rapport des journalistes à leur outil de travail : celui-ci, pour fonctionner, leur impose de multiples contraintes mais, en fonctionnant, il leur fournit aussi de...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540