Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La subjectivité journalistique

 | 
Cyril Lemieux

Première partie. Marges de manoeuvre

4. Comment peut-on être journaliste ethnographe ?

À propos de Michel Samson, correspondant du Monde à Marseille

Philippe Riutort

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Entrer dans la grande salle du conseil municipal de Toulon et regarder, avec des yeux naïfs. S’étonner. Écouter aussi, l’oreille ingénue, en supposant que le bruit a du sens. » Ainsi commence le premier chapitre d’un ouvrage publié en 1997 sous le titre Le Front national aux affaires. Son auteur, Michel Samson, y explique qu’au moment de pénétrer dans cette salle du conseil, il est surpris par la faiblesse du brouhaha, qui contraste, à ses oreilles, avec l’agitation précédant l’ouverture des séances du conseil municipal de Marseille, dont il est familier. Ce silence ne s’expliquerait-il pas par l’extrême tension que manifeste l’absence d’échanges complices, voire amicaux, entre élus de « bords » différents, à la différence de ce que l’on observe à Marseille ? Suit un descriptif détaillé des tenues vestimentaires des élus FN qui frappent l’observateur par la vivacité de leurs couleurs, aux antipodes du sobre « costume cravate » de l’édile marseillais. L’auteur en vient alors à se d...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540