Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La subjectivité journalistique

 | 
Cyril Lemieux

Première partie. Marges de manoeuvre

Leçon n°3

Ne pas réduire l’identité individuelle à une qualification sociale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ce chapitre nous invite à considérer en quoi la personnalité d’un individu est toujours liée à ses écarts de style. Ce sont ces écarts, en effet, qui permettent à ses partenaires d’identifier et de caractériser ce qui le distingue en propre : non pas une manière d’agir si radicalement différente de la leur qu’elle leur deviendrait inintelligible, mais plutôt une façon « bien à lui » de respecter en agissant des règles communes.
Voir les choses de cette façon a plusieurs conséquences. En premier lieu, le génie, le charisme ou la personnalité ne peuvent plus être présentés comme des phénomènes échappant à la socialité (a fortiori, s’affirmant contre elle), à compter du moment où l’on admet que ce qui les rend descriptible est la production, par leurs détenteurs, d’écarts dans le suivi de règles partagées au sein d’une communauté. En second lieu, la perspective ainsi ouverte confère, aux qualifications attribuées aux individus par leurs partenaires, un aspect moins arbitraire que celui ...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540