Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La subjectivité journalistique

 | 
Cyril Lemieux

Première partie. Marges de manoeuvre

3. Une question de personnalité

L’accès à l’information chez un « rubricard » de Libération

Marie-Laure Sourp-Taillardas

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au cours d’un dîner pris en commun à l’issue d’une université d’été du Front national (FN) dans une ville de province, le journaliste de Libération Thomas Walter1 et ses confrères d’autres rédactions, spécialisés comme lui dans le suivi de l’extrême droite, en vinrent à évoquer leurs meilleurs « coups » professionnels. Walter revint alors sur le scoop le plus retentissant de sa carrière ; un scoop dû à une source proche des instances dirigeantes du FN ; source qui s’est avérée particulièrement fiable et a su demeurer à ce jour non identifiée par ses amis politiques. Le journaliste, ce soir-là, parla très naturellement de cet informateur à ses amis journalistes, le désigna sous son identité, délibéra à la question d’une de ses consours (« Est-il un indic des flics ? ») et donna quelques détails sur le côté un peu trouble du personnage. Il n’avait apparemment pas semblé à Walter qu’en révélant à ses confrères son secret de fabrication (le nom de sa source), il prenait un risque pour l...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540