Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La subjectivité journalistique

 | 
Cyril Lemieux

Première partie. Marges de manoeuvre

Leçon n°1

Refuser l’alternative entre individu et collectivité

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« On ne peut opposer individu et société comme deux entités distinctes que sur le plan du langage », affirmait Norbert Elias (1991b, p. 198). Le cas empirique examiné dans ce chapitre en apporte une nouvelle confirmation : l’opposition entre individualité et collectivité conduit les acteurs ici étudiés, tout autant que le sociologue qui se place dans le sillage de leurs raisonnements, à une série d’apories. Rien dans la pratique ne relève jamais d’une « pure » individualité : les règles que chacun suit à sa manière, avec son style propre, ne sont jamais des règles « privées », mais bel et bien des règles partagées, au respect desquelles chacun est susceptible d’être rappelé par ses partenaires. L’image inverse d’une collectivité qui imposerait d’elle-même aux acteurs le respect de ses normes n’est pas plus adéquate : elle tend à commettre ce que le philosophe Alfred North Whitehead appelait « the fallacy of misplaced concreteness » – autrement dit, l’attribution à un collectif du pr...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540