Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La subjectivité journalistique

 | 
Cyril Lemieux

Première partie. Marges de manoeuvre

Introduction

L’autonomie, nécessité de la pratique journalistique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une erreur classique de perception incline à voir dans le journalisme une profession libérale. C’est ignorer la réalité industrielle de ce métier et le rôle que jouent dans son exercice, la relation salariale, la division du travail, les rapports hiérarchiques et la bureaucratisation. Il est cependant une autre erreur, en quelque sorte symétrique : le journalisme serait (ne serait plus aujourd’hui qu’) une activité de type taylorien, intégralement soumise au contrôle institutionnel et à la programmation scientifique et rationalisée des tâches. C’est négliger que ce métier conserve beaucoup des caractéristiques « artisanales » attachées à ce qu’était son exercice, alors qu’au milieu du xixe siècle, il n’était pas encore entré dans l’ère du salariat et de la grande entreprise. Il ne s’agit d’ailleurs pas seulement d’un legs historique : il faut y voir plutôt, comme nous essaierons ici de le montrer, une nécessité pratique de son exercice.

C’est à l’horizon de cette tension entre une di...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540