Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Qu’est-ce qu’un philosophe français ?

 | 
Jean-Louis Fabiani

Deuxième partie. Une philosophie nationale ?

6. Transferts conceptuels

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La France fécondée par l’Allemagne

L’histoire des idées a tendance à faire de la circulation des hommes et des œuvres une affaire plutôt simple : les conceptualisations migrent d’un espace à un autre, le plus souvent à travers des histoires individuelles, et s’imposent au prix de réappropriations ou de réemplois dont il convient de faire l’analyse dans un nouveau contexte. Un tel point de vue suppose évidemment des simplifications : les théories deviennent des bagages accompagnés ; l’étude des formes de circulation l’emporte sur les multiples négociations, au sens interactionniste du terme, qui donnent lieu à la stabilisation, toujours provisoire, de constructions conceptuelles ; les malentendus ou les ambivalences disparaissent tendanciellement du paysage. À l’évidence, les théories philosophiques ne sont pas des marchandises qu’un protocole de type douanier suffirait à analyser. Les études en termes de réception, comme par exemple l’introduction de Kant ou de Hegel en France, peuve...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540