Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Qu’est-ce qu’un philosophe français ?

 | 
Jean-Louis Fabiani

Première partie. L’institution d’une discipline

3. Les moments et les crises

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Classifications et récits

L’histoire de la philosophie fait toujours l’objet d’un récit, même lorsque l’on postule que chaque œuvre constitue une émergence singulière et une entité autonome. Il s’agit de penser les articulations entre des œuvres, des « courants », voire des écoles et des conjonctures. L’ouvrage classique d’Isaac Benrubi sur la philosophie française (Benrubi, 1933) est sans doute le meilleur exemple de reconstruction narrative menée à partir de l’identification de filiations conceptuelles. Benrubi est un observateur extérieur à l’institution philosophique française, mais il est parfaitement informé de la situation. Juif de Salonique issu d’une lignée de rabbins, comme Émile Durkheim, il a fait ses études de philosophie en Allemagne, notamment à Berlin où il a soutenu sa thèse de doctorat en 1904. L’ouvrage de synthèse sur la philosophie française est paru en Allemagne cinq ans avant d’être traduit en français. Si la présentation des courants identifiés par l’historien...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540