Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Qu’est-ce qu’un philosophe français ?

 | 
Jean-Louis Fabiani

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Messieurs, il est cinq heures, le cours est terminé. »
Henri Bergson, sur son lit de mort

On associe souvent l’image de la France à la figure du philosophe. Le cartésianisme n’est-il pas le symbole de la pensée nationale, et peut-être au-delà, d’un habitus imaginaire mais inscrit dans la durée ? François Azouvi a bien montré comment la personne et l’œuvre de Descartes avaient fait l’objet d’une véritable reconstruction au cours de l’histoire afin d’incarner sans ambiguïté le génie français (Azouvi, 2002). Descartes, c’est tout simplement la France, dans sa franchise, sa rigueur et sa simplicité, « ce cavalier qui partit d’un si bon pas », comme disait Péguy (Péguy, 1914). Il est évidemment illusoire de croire que tous les Français sont cartésiens, mais l’emblème national que constitue l’auteur du Discours de la méthode témoigne de la disponibilité de la philosophie pour figurer une manière de penser la nation. Plus tard, d’autres philosophes sont également dans la situation d’incarn...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540