Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Faits d’école

 | 
François Dubet

Quatrième partie. L’école juste

9. L’égalité et le mérite dans l’école démocratique de masse

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’histoire scolaire des cinquante dernières années est celle de la massification démocratique, autrement dit de l’ouverture de l’école à tous les adolescents et à presque tous les jeunes, indépendamment de leur origine sociale1. Cette ouverture est sous-tendue par la norme ou l’idéal d’une égalité pure au sein d’une institution où le poids des destins sociaux serait remplacé par la concurrence des seuls mérites individuels. L’installation de cette massification démocratique pose plusieurs problèmes auxquels répondent, plus ou moins directement, la plus grande partie des recherches en sociologie de l’éducation.

La plupart des travaux, les plus importants du moins, se sont efforcés de mesurer et d’expliquer la distance entre la norme d’une égalité et d’une mobilité scolaires « parfaites », et des faits montrant que la massification et la construction de systèmes ouverts à vocation égalitaire n’empêchent pas de fortes inégalités de parcours indexées sur les origines sociales et culturel...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540