Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Faits d’école

 | 
François Dubet

Troisième partie. L’école et ses débats

8. L’avenir est-il derrière nous ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Réforme ou contre-réforme

En février 2008, le ministre de l’Éducation nationale Xavier Darcos a proposé une nouvelle réforme de l’école élémentaire. Cette réforme part d’un constat et de deux grandes orientations. Le constat est maintenant connu après avoir longtemps été ignoré : notre école n’est ni très efficace, ni très équitable. L’école élémentaire produit près de 25 % d’élèves incapables de lire, d’écrire et de compter convenablement et l’on peut en augurer de grandes difficultés pour la suite de leurs études. La première grande réponse proposée par le ministre est donc de resserrer les ambitions de l’école sur des apprentissages et des compétences jugés essentiels. Ce principe ne peut guère être contesté : si nous pensons qu’il est indispensable que les élèves maîtrisent un socle commun de connaissances, donnons-nous les moyens de l’exiger1. La seconde grande orientation, plus pédagogique, tient plutôt d’une contre-réforme : elle en appelle au retour vers les bonnes vieilles m...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540