Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Faits d’école

 | 
François Dubet

Deuxième partie. Les mutations de l’école

3. Les paradoxes de l’intégration scolaire

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour réfléchir utilement sur les liens entre les inégalités sociales et les inégalités scolaires, il est indispensable de distinguer clairement les deux ordres de phénomènes et de faire comme s’ils étaient formellement indépendants. C’est la seule manière d’échapper aux truismes affirmant que les élèves issus des groupes défavorisés ont moins de chances de réussir leurs études que les autres, et de se demander ce que fait l’école. Évidemment, ce qui importe, c’est la façon dont s’articulent ces deux registres d’inégalités.

École, société et inégalités

Chaque structure sociale est inégalitaire, mais elle peut être plus ou moins démocratique. Certaines structures n’autorisent pas et n’aspirent pas à une certaine mobilité sociale ; ce sont grossièrement des systèmes de caste. D’autres structures sont plus démocratiques au sens de Tocqueville ; bien qu’inégalitaires, elles affirment une égalité de principe et engendrent une certaine mobilité sociale. On qualifiera les premières de structu...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable