Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Guerre, État et société à la fin du Moyen Âge. Tome 1

 | 
Philippe Contamine

Quatrième partie. Les débuts de l'armée d'ancien régime (1445-1494)

Chapitre XII. Les réserves organisées : les Francs-Archers

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans la seconde moitié du 15e siècle, le roi pour ses forces permanentes, fait appel à des volontaires, mais s’il veut se procurer des renforts temporaires, il a recours essentiellement à un certain nombre d’obligations militaires auxquelles ses sujets sont astreints selon des modalités et à des titres divers.

A. SERVICES DIVERS

Les services traditionnels dus au roi par certaines communautés religieuses ne furent plus exigés que dans des cas très rares : en 1493, les gens des Comptes de Charles VIII mandèrent au bailli de Dijon de contraindre des abbayes devant au roi en tant que duc de Bourgogne, toutes les fois qu’il le voulait, « pour ost ou pour chevaulchée », 3 chariots, 31 charrettes et 75 sommiers, soit de remplir leurs obligations, soit de payer une taxe compensatrice1. Une mention de ce genre est très exceptionnelle. Par ailleurs, il est admis que les clercs ne doivent fournir de combattants que pour leurs fiefs patrimoniaux ou leurs acquêts personnels et non pour les biens d...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540