Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Guerre, État et société à la fin du Moyen Âge. Tome 1

 | 
Philippe Contamine

Deuxième partie. L'armée de la reconquête (1369-1380)

Chapitre VII. Service du Roi et conception de la guerre

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les événements politiques et militaires de la seconde moitié du 14e siècle n’entraînèrent pas, au total, un véritable bouleversement dans la structure sociale des armées des rois de France ; au-delà d’adaptations inévitables, les hiérarchies traditionnelles parvinrent à se maintenir. Mais ce maintien s’est-il ou non accompagné d’un changement dans la conception qu’elles se faisaient de la guerre ? Les réformes entreprises par Charles V avant comme après son avènement eurent-elles des conséquences dans le domaine des mentalités ? En d’autres termes, l’expression usuelle, stéréotypée, « servir le roi en ses guerres », avait-elle ou non le même sens, la même portée, la même résonance au milieu et à la fin du 14e siècle ?

Le « Livre de Chevalerie » de Geoffroy de Charny

On prendra comme point de départ l’œuvre qu’un notable seigneur bourguignon, qualifié par Froissart « le plus preudomme et le plus vaillant de tous les aultres »1, qui participa aux premières campagnes de la guerre de Cent...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable