Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Guerre, État et société à la fin du Moyen Âge. Tome 1

 | 
Philippe Contamine

Première partie. Les forces militaires de la monarchie française au milieu du XIVe siècle (1337-1369)

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il ne saurait être question ici de résumer, même brièvement, les premières décennies de la guerre de Cent ans1, ni de tracer une nouvelle fois le tableau classique de la France de Philippe de Valois, au moment où commence le long conflit avec l’Angleterre d’Edouard III. H suffira de rappeler d’un mot quelques-uns des caractères de la lutte, afin que soient mieux comprises la raison d’être, la nature et la portée de l’organisation militaire de la monarchie française au milieu du 14e siècle.

De 1337 à 1369, le royaume de France dut soutenir un effort militaire d’ampleur variable, mais presque ininterrompu. Malgré les trêves et les traités de paix, aucun répit durable ne lui fut laissé par la guerre contre l’Angleterre et les conflits qui s’y greffèrent : guerres de successions de Bretagne et d’Espagne, lutte contre le roi de Navarre et les Compagnies... Dans la majorité des cas, la guerre se déroula sur son sol ; elle eut un caractère défensif marqué ; aucune région ne fut tout à fait ...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540