Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les ouvriers en grève. Tome 2

 | 
Michelle Perrot

Seconde partie. Composantes des grèves

Chapitre III. Sociologie des grévistes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Qui fait grève ? Quels sont les grévistes ?

Tandis qu’une fraction de l’opinion continue à répondre par le thème classique du meneur — mauvais ouvrier, forte tête, instable, rouleur et cabaleur, célibataire sans moralité, homme de la grand-ville, souvent étranger, démagogue que hante quelque ambition politique ou syndicale1 — en somme l’antithèse exacte du « bon ouvrier », de « l’ouvrier honnête », cher à toute une littérature, de Charles Laboulaye2 à Charles Péguy3, de plus en plus nombreux, pourtant, sont ceux qui s’interrogent. A partir de 1878, les journaux multiplient les reportages à l’occasion des grands conflits ; à dater des années 80, les fonctionnaires du ministère du Commerce classent les grèves par professions et par départements ; en 1882, le ministère de l’Intérieur fait une enquête sur les coalitions ; en 1884, l’Académie des sciences morales et politiques met au concours la question des grèves ; en 1885, Zola publie Germinal, etc. La multiplication des sources témoig...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable