Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La géographie humaine du monde musulman jusqu’au milieu du 11e siècle. Tome 1

 | 
André Miquel

Appendice III. (la littérature géographique iranienne)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’importance de l’élément iranien dans la littérature géographique de langue arabe, notamment aux moments décisifs de ses débuts, a plus d’une fois été soulignée au cours du présent livre. Ainsi considérée, cette littérature apparaît comme l’œuvre commune des deux grandes ethnies de l’Islam, l’arabe et la persane, les noms de Hamdānī, de Mas’ūdī, d’Ibn Ḥawqal ou de Muqaddasī répondant à ceux d’Ibn Hurdāḏbeh, d’Ibn al-Faqīh, d’Ibn Rusteh ou d’Iṣṭahrī. A dire le vrai, toutefois, une pareille distinction comporte une part d’artifice : sans parler du brassage des divers éléments ethniques qui composent l’Islam, brassage qui peut inciter à quelque scepticisme sur telle ou telle généalogie « arabe » hautement revendiquée, les options politico-religieuses recoupent bien souvent la limite tracée entre les deux groupes. Je songe surtout à cette option fondamentale sans cesse posée, entre un Islam en quelque sorte monopolisé par l’arabicité et un Islam pluri-racial et même pluri-confessionnel...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540