Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La géographie humaine du monde musulman jusqu’au milieu du 11e siècle. Tome 1

 | 
André Miquel

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Conclusion ? A la vérité, le moment n’est pas venu d’user d’un tel mot : on préfère attendre, pour cela, d’être au terme du prochain volume, qui doit, on l’a dit, nous faire pénétrer plus profondément, par la peinture du monde tel que l’ont vu les géographes de langue arabe, dans l’univers mental de l’Orient musulman d’avant l’an mil. Le seul trait qu’on puisse retenir pour l’instant, c’est celui de l’unité essentielle d’une culture à laquelle l’Islam donne, au-delà des colorations diverses qu’elle peut tirer de ses contacts avec l’étranger et des prises de position doctrinales de ses écoles, une prodigieuse cohérence.

Mais du moins ce thème de l’unité nous encourage-t-il sur la voie à suivre, qui est celle de l’exploration de ce monde perçu, senti, imaginé peut-être, que nous évoquions en commençant. Il semble bien, par exemple, qu’on doive évoquer le problème d’une unité plus vaste, qui regrouperait toutes les géographies à l’antique : ce problème, on le poserait évidemment dans l’...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540